News > Archives > Article 243

AREVA CHALLENGE VA POURSUIVRE SES EFFORTS


Valence, Espagne - 2006-05-16

Dernière journée de régates sur le Louis Vuitton Act 10 à Valence, qui se referme sur une victoire d’AREVA Challenge contre China Team et un match concédé à +39 Challenge.

Sur les deux manches du jour, chaque départ a été déterminant. 
Dans sa régate contre China Team, la bonne gestion de la phase de départ a permis de donner à l’équipe le choix de la tactique à suivre. AREVA Challenge a immédiatement pris trois longueurs d’avance, et n’a cessé de creuser l’écart avec son adversaire pour terminer la course avec 1min48s d’avance.
En revanche, dans le match contre +39 Challenge, Thierry Peponnet prend un mauvais départ du fait d’un disfonctionnement dans la cellule arrière. FRA 60 mord la ligne deux secondes trop tôt, ce qui oblige AREVA Challenge à revenir derrière la ligne pour la recouper une nouvelle fois.
Thierry Peponnet, Skipper et barreur d’AREVA Challenge, revient sur la régate contre les italiens : « c’est une erreur d’appréciation de ma part qui nous a fait manquer le départ. Malgré trois longueurs de retard, nous nous sommes battus pour remonter ensuite, et l’équipe a donné tout ce qu’elle pouvait. Nous avons réussi à revenir sur l’adversaire à plusieurs reprises, mais cela n’a pas suffit. Nous terminons à 31s derrière lui ».

Il poursuit : « si l’on fait le bilan de cet Act 10, nous avons manqué d’entraînement (18 jours seulement avant les régates). Mais le point positif est que nous allons maintenant pouvoir progresser sur le plan sportif grâce au temps que l’on va passer sur l’eau. Tout le travail de l’équipe avant cet Act a été très important, il y a eu un très bon niveau de concentration et tout le monde s’est donné à fond. Les perspectives sont donc excellentes quant au travail que tout le monde est prêt à fournir en attendant le nouveau bateau ».

Côté design team, AREVA Challenge a pu identifier grâce à l’Act 10 les tendances sur les nouveaux bateaux que l’équipe est en train d’étudier.
Dimitri Nicolopoulos, Coordinateur du design team, explique : « l’intérêt d’être tard dans la construction par rapport aux autres est que l’on peut encore modifier ce que l’on a commencé, en fonction de ce que l’on a observé chez tous les concurrents qui ont déjà sorti un nouveau bateau. Il est intéressant de noter par exemple qu’Alinghi navigue encore sur un ancien bateau pour ces Acts. »

Prochaine étape : les régates en flotte du Louis Vuitton Act 11 débuteront vendredi.
Le pronostic est difficile à faire, il dépend en effet de la capacité du bateau à faire du cap. Ce qui veut dire qu’en terme de tactique, la cellule arrière d’AREVA Challenge sera amenée à faire des choix assez radicaux : si l’équipe part du bon côté du plan d’eau tout ira bien, sinon ce sera difficile.

Des modifications vont être apportées avant la reprise des courses en flotte pour améliorer le bateau, dans le but de remonter dans le classement.
AREVA Challenge termine le Louis Vuitton Act 10 à la 10ème place.










Stephanie Nadin

Show Next

Show Previous   |